top of page

Hors de la bulle

Aaron. Dans ta bulle. Entre les lego et les silences, le calme et la patience. Cette année est spéciale, c’est le début du sport et des activités après trois ans d’esquive, de rejet de toutes nos propositions. Tu le dis pas trop mais ça se voit dans ton regard, on sort de la zone, tout ça te fait un peu flipper. J’aimerais bien te dire que rien ne t’arrivera jamais, mais c’est pas vrai, tu vas devoir vivre, endurer, la récré et le monde des adultes, les coups durs, les déceptions, les trucs chiants de la vie, les hésitations, les défaites, les moments de tristesse, tu ne me diras pas tout, t’auras un jardin secret et tu m’en banniras un jour parce que je serais ta lourdeur de mère, mais je serai là quand même, dans un coin, prête à dégainer, quand tu t’ouvriras. Quand tu voudras. J’ai peur de ne pas savoir te protéger des autres, mais t’as tellement à apprendre d’eux. Frotte-toi au monde, tombe, célèbre cette cicatrice sur ton genou, elle dit que tu as vécu, pleure, ça allège le cœur, crie, ça défoule, vis, ça fait du bien. Et au pire tu sais… j’suis pas loin.




留言


bottom of page